Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Commémoration au village de La Forêt

Publié par Ionard sur 1 Avril 2015, 23:03pm

Catégories : #Résistance

Tombe de Chaïm Rozent au cimetière de l'Eglise aux bois

Tombe de Chaïm Rozent au cimetière de l'Eglise aux bois

La semaine sanglante sera commémorée.
La municipalité de l’Eglise aux bois souhaite commémorer la semaine sanglante d’avril 1944 qui a touché le village de La Forêt.
Une stèle sera érigée et inaugurée le 4 avril prochain .
Ce mardi 4 avril 1944, le lendemain des exactions perpétrées au Lonzac, la division Brehmer investit tout le secteur de Lacelle et de l’Eglise aux bois. Elle recherche des maquisards ayant fait disparaître le 28 mars, la « Commission d’Armistice ». Cette disparition lui a été signalée entre Lacelle et Eymoutiers.
A l’arrivée des Allemands, les hommes et la plupart des jeunes gens et jeunes filles ont gagné les bois. Il reste des personnes d’un certain âge.
Le village de La Forêt, qui avait servi de camp pour les hommes de Guingouin, est entièrement brûlé et le cheptel, bovins et ovins en grande partie massacré.
Quatre femmes restées sur place, dont Madame Ségurel (71 ans) sont frappées à coup de crosse et emmenées en prison à Tulle.
(source Marcel Thézillat, page 430, dernière édition de « Maquis de Corrèze »)
Afin que cette tragédie ne soit pas oubliée, Simone Jamilloux-Verdier, maire de l’Eglise aux bois et son conseil municipal, ont décidé l’érection, sur les lieux, d’une stèle commémorative dont l(inauguration est prévue le samedi 4 avril à 11 heures.
Deux jours plus tard, le jeudi 6 avril, peu après les exécutions de l’Echameil, au bourg de Bugeat, les femmes et enfants juifs, sont méthodiquement arrêtés et rassemblés sur la place.
Chaïm Rozent les rejoint après avoir, sous la torture, refusé de préciser les lieux d’implantation de la Résistance.
Tous sont poussés sur le plateau d’un camion au fond duquel ils s’entassent. Le camion prend la direction de Limoges, s’arrête au niveau de la ferme de l’Omelette où, devant son refus de parler, Chaïm est froidement exécuter. Il repose dans le petit cimetière qui entoure l’église de l’Eglise aux bois.

Article de L"ECHO paru le 28 février 2015

Commenter cet article

Denise 02/04/2015 12:49

Retour sur le passé ? Je dirais plutôt actualité brûlante, avec le retour mortifère des vieux démons du fascisme - xénophobie, antisémitisme, racisme, fondamentalisme religieux... - qui resurgissent dans notre pays et en Europe. Beau travail de mémoire, Dany.

Quichottine 02/04/2015 11:19

Il ne faut pas les oublier...
Merci pour ce partage, Dany.
Passe une douce journée. Bisous.

lyly 02/04/2015 08:57

bonne journée
Absent des blogs pendant quelque temps ! famille ?
a bientôt
lyly

Martine85 02/04/2015 06:46

Cette stèle est un bel hommage à ces résistants courageux. Un article émouvant. Bisous Dany

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents