Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Fête de la Montagne Limousine à Tarnac

Publié par Ionard sur 23 Septembre 2015, 08:28am

Catégories : #Echos de Liberté

Fête de la Montagne Limousine à Tarnac

Ce week-end aura lieu à Tarnac, en Corrèze, la première édition de la Fête de la Montagne Limousine. Cette fête qui se veut itinérante d'année en année, d'une commune de la Montagne à l'autre, est le dernier fruit en date de nombreuses tentatives fédératives menées depuis des années par des habitants de ce territoire de moyenne montagne écartelé entre trois départements.

Durant ces trois jours de fête foisonnante, les habitants anciens, nouveaux et futurs vont se retrouver autour des nombreux concerts, des buvettes et des méchouis mais aussi autour de toutes les questions qui façonnent la vie commune (ici, comme partout ailleurs) mais qui semblent partout captives des sphères institutionnelles diverses. Il s'agit donc de faire le pari qu'en se réunissant sur les places, au pied des chênes ou au milieu des champs, on aura peut être plus vite fait d'accéder à une intelligence commune des problèmes, des obstacles que nous rencontrons, et des moyens de les contourner; de partager nos idées, nos tuyaux pour aller de l'avant ;de confronter nos points de vue pour démêler aussi, pourquoi pas, toutes ces questions en serpent de mer vis à vis desquelles aucune solution ne semble jamais se trouver, empêtrées qu'elles sont dans les bureaux d'étude (de l'accès au foncier à la préservation de la qualité de l'eau, de l'accueil des réfugiés au pouvoir des habitants réunis sur leurs conditions d'existence, de la résistance aux 'grands projets nuisibles' à l'autonomie perdue des fermes, de la constitution de nouveaux 'lieux communs' à la relocalisation entendue comme sortie de la dépendance pour tous et toutes...). C'est aussi un très bon moment pour quiconque veut découvrir ce qu'il se passe sur ce territoire, partager des expériences menées ailleurs, faire le pas de rejoindre ce qui se lie ici...). Ceci est une invitation.

Le programme complet des trois jours est disponible en ligne sur le site:

www.montagnelimousine.net

un extrait du journal de la fête (L'Echo des Pacages):

"Voilà maintenant des années que de « sauvegarde des traditions », en « accueil de nouvelles populations », sur « le Plateau » ou sur « la Montagne », selon qui veut bien les nommer, s'est tissé un imaginaire bigarré autour de ce territoire sans limites précises. On parle du « Plateau de Millevaches », de la « Montagne limousine », de certains de ses bourgs, de ses habitants, dans la France entière et même bien au-delà des frontières. Bastion de paysans rouges, et d'antimilitaristes, terres de prédilection des Francs Tireurs et Partisans et du Colonel Guingouin, des réfractaires à la guerre d'Algérie, écrin de l' « étoile des Monédières », terre à moutons et à bruyères, paradis du broutard et du Douglas, pays d'accueil d'expériences de coopération sociale, de collectifs de vie, de 'porteurs de projets' hors normes mai aussi de coureurs des bois et de chasseurs de truites entre autres « terroristes de proximité ».

Personne ne peut aujourd'hui dénier que ce territoire, par quelque angle qu'on le prenne, a son rythme et ses manières singulières, qu'il n'est le satellite de rien ni de personne, qu'il se fiche des « aires métropolitaines » chères aux aménageurs. Et que tout cela s'est fait en tricotant d'un côté à l'autre des « frontières » administratives départementales... en passant par les pistes…

Aujourd'hui encore, alors même que tout le monde ressasse jusqu'à la nausée l' « attachement au territoire », les appellations d'origine, les « marques territoriales », on s'évertue à ne donner aucune forme de levier institutionnel à ce pays que l'on veut maintenir périphérique, marginal, dépendant de soit-disant « bassins de vie » qui n'en sont pas. On ne lui laisse aucune chance.

Qu'à cela ne tienne ! Ce qui s'est fait ici déjà s'est fait sans l'aide de personne, à nous aujourd'hui de penser les prochaines étapes . Les « Fêtes du Plateau » au Vilard dans les années 90 avaient un temps été le symbole d'un nouvel élan, elles ont eu et ont encore beaucoup de prolongations : Communauté de communes du Plateau de Gentioux, Réseau d'acteurs de la Montagne Limousine, Télé Millevache, IPNS, le PNR lui même à sa façon, différentes vagues d'installations nouvelles jusqu'à aujourd'hui, amenant chacune leurs propres textures, leurs propres couleurs que nous ne pouvons détailler ici.

La réforme territoriale et la Loi NoTRE viennent de passer sur nos montagnes et nous voici rattachés à la Métropole de Bordeaux, dans un territoire qui va d'ici jusqu'au pays basque.On brasse et re-brasse les compositions intercommunales pour obtenir le juste poids d'habitants au kilomètre carré. La logique comptable est à son comble. Les élus sortent les calculettes et scrutent les recompositions de la carte administrative et fiscale. On y va, on y va pas ? Et les ordures alors ? On va payer plus cher ?

Et si nous faisions un autre pari ? Que la morphologie de la Montagne, ses bourgs et ses villages épars, sa structure « urbaine » en constellations dénuées de centre soit une chance et non un handicap, que des petites communes rurales et des espaces de coopération intercommunaux de petite taille, sans hégémonie, soient de vrais espaces propices à la discussion, au débat, à la décision et donc à une action intelligente pour ce territoire et ses habitants. Tout aujourd'hui nous pousse, aux prétextes usurpés de la modernité et de l' « ouverture », à nous détourner de ce chemin : la nouvelle structuration en « pays », la professionnalisation des Communautés de Communes que les futures fusions vont encore accentuer, la centralisation accrue des institutions, la reproduction des familles politiques installées que ces réformes renforcent encore... Plutôt que de laisser venir ces changements en spectateurs, saisissons l'occasion de discuter de ce que nous, ici, nous voulons et de comment nous voulons y arriver.

Il y a de multiples façons de ne pas se laisser déprendre des questions qui façonnent la vie commune. Mettre ces questions au centre des places, réfléchir ensemble à la vie que nous voulons, à nos moyens d'agir, à comment accueillir de nouveaux habitants, sont les paris qui s'offrent à nous. Depuis ce point tout est possible."

Commenter cet article

Jean Millet 28/09/2015 09:21

Bonjour à tous,

J'étais hier samedi 27/09/2015 à Tarnac pour participer à la fête de la Montagne Limousine qui a été une grande réussite mais surtout pour assister aux débats avec de nombreux intervenants. Suite à ces débats une motion a été rédigée et sera bientôt en ligne.

Pour l'année prochaine j'espère qu'une autre commune prendra le relais pour organiser une deuxième fête de la Montagne Limousine afin de défendre les intérêts des habitants et des communes du plateau.

Roguidine 23/09/2015 10:59

Bonjour Dany,
Oh tu as bien eu raison d'écrire tout ça,
mais il faudrait que ce soit lu à qui de droit ,
de toute façon est ce que ça va changer quelque chose !!!!!
Dans le monde contemporain, tout homme est soumis !!
J'ai fait ma rando à Treignac lundi, nous n'avons pas eu le temps de voir le rocher des folles,
nous nous sommes égarés , mal balisé, et nous ne sommes pas les seuls.....
Bonne journée, bises

Quichottine 23/09/2015 10:04

Il est vrai que certaines décisions me laissent pantoise.
J'espère que votre fête aura beaucoup de succès. Bravo en tout cas pour ces remarques de bon sens.
Passe une douce journée. Bisous.

lyly 23/09/2015 09:38

Coucou ! Me revoilà, dans la blogosphère, pour exprimer mon ressenti en admirant les blogs des uns et des autres
Amicalement.
Lyly

Martine85 23/09/2015 09:38

J'espère que beaucoup d'habitants se sentiront concernés et participeront à cette manifestation qui au delà de son côté festif sera constructive.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents