Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Le bruit des galoches....

Publié par Ionard sur 19 Octobre 2015, 00:06am

Catégories : #Damien Magnaval Brigadiste

Le bruit des galoches....

"Septembre 1938

Un filet de sang coulait lentement de sa bouche et de son nez. La balle qui l’avait frappé en plein cœur avait arrêté net sa course en avant. Il gisait la tête sur le côté, les yeux mi-clos. Le poing de sa main droite, presque à hauteur de bouche, serrait une poignée de terre aride, de cette terre des rives de l’Ebre.
À peine si un bruit de galoches claquant sur le sol gelé de la rue du village avait eu le temps de résonner dans son esprit, avant qu'il ne sombre dans la nuit du
néant."

Ce sont les premières lignes du livre que Paloma Leon a écrit sur la vie de Damien Magnaval engagé dans les brigades internationales tué lors de la bataille de l'Ebre un 21 septembre 1938.
Le bruit des pas de nombreuses personnes a résonné ce matin d'octobre dans la rue principale de Gourdon-Murat accompagnant les nombreux drapeaux et gerbes de fleurs flamboyantes.
La famille était là avec neveux et nièces, petits neveux et cousins venus de loin. Damien est dans nos cœurs depuis longtemps et définitivement notre héros.
Le maire Jacques Joffre remerciait chaleureusement ces fidèles de la Chambre syndicale des cochers -chauffeurs, les représentants du P.C.F., de l'ANACR, de l'ARAC, de l'ATENEO REPUBLICANO (présente pour la première fois) , les maires ou adjoints des communes de Pradines, Grandsaigne, Bonnefond,Tarnac et Bugeat, le conseiller départemental Christophe Petit.
L'ACER malheureusement n'avait pu faire le déplacement.
Les paroles entendues étaient fortes, appelaient à être vigilants afin d' éviter toute dérive en ces temps troublés et d'avoir toujours la générosité du cœur envers tous ces émigrés.
Le verre de l'amitié a été levé bien haut ce matin là!

Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....
Le bruit des galoches....

Commenter cet article

Roguidine 25/10/2015 09:33

Bonjour Dany,
tu dois avoir un problème chez overblog,
je ne peux pas ouvrir le lien, je me suis débrouillée autrement ...
et tu n'es pas la seule dans ce cas là !!!!!
cette page est déjà passée, !!!!!
Je te souhaite un bon dimanche, bises

Quichottine 25/10/2015 00:55

Un souvenir jamais éteint.
Les premières lignes de ce livre donnent envie de le lire, elle écrit très bien.
Et puis, journée du souvenir, qui reprend le bruit des pas...
Merveilleux hommage.

Roguidine 21/10/2015 01:01

j'ai oublié de te remercier pour l'info du champignon,
je n'ai jamais vu ça, c'est la première fois,
en effet il était dans une boule, avec mon bâton de rando je l'ai touché et a fini
de s'ouvrir et même de se détacher, c'est drôle ça, mais je n'avais pas envie de le manger !!
as tu trouvé des cèpes ? il n'y en a pas !!! ou très peu !!! re bises

francoise 19/10/2015 10:15

superbe ton résumé!!! Merci

Martine85 19/10/2015 06:47

Cérémonie émouvante et ses premiers mots du livre terribles....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents