Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


La compassion des pierres

Publié par Ionard sur 8 Février 2016, 10:21am

Catégories : #chansons et poèmes

BD en cailloux réalisée par des migrants à Calais,

BD en cailloux réalisée par des migrants à Calais,

Entendu ce matin à France-Inter la voix de Vénus Khoury-Ghata

Et ces mots là extraits du recueil "La compassion des pierres"

Ce recueil raconte comment les guerres fratricides ont effacé la mémoire du peuple libanais, jadis maître de l'alphabet.

"Les mots
vol aveugle dans les ténèbres
lucioles tournoyant sur elles-mêmes
cailloux dans la poche du mort distrait
projectiles contre le mur du cimetière
ils se disloquent en alphabets
mangent une terre différente dans chaque continent. "

"Les mots je le sais maintenant déclamaient du vent à l'époque
à part les cailloux il y avait des lunes mais pas de lampes
les étoiles sortirent plus tard d’une empoignade entre deux silex
Cinq cailloux pour tout vous dire
un par continent
assez vaste pour contenir un enfant de couleur différente
Il y avait donc cinq enfants mais pas de maisons
des fenêtres mais pas de murs
du vent mais pas de rues
le premier homme portait une pierre autour du cou
Il fit un arrangement avec le premier arbre
un chêne si mes souvenirs sont bons
celui qui arrivait avant l’autre buvait l’océan
Le langage en ce temps-là était une ligne droite réservée aux oiseaux
la lettre «i » fente de colibri femelle
«h» échelle à une seule marche nécessaire pour remplacer
avant la nuit un soleil grillé
«o» trou dans la semelle de l’univers."

"Il y a des alphabets de ville et des alphabets de champ
Dis-moi quels mots tu emploies je te dirai le nombre de tes bovins"

Ce matin je partage avec vous ces mots là ..... c'est si beau et si bien dit!

La compassion des pierres

Commenter cet article

Dgidgi & Michel 08/02/2016 22:21

Je ne savais pas que les maitre de l' alphabet venaient du Liban, en tout cas j'aime ces pierres ainsi disposées ,
Je pense comme Quichottine, tous les hommes devraient pouvoir vivre ''égaux''
Bisou du soir et .... dans la tempête !!!!

Roguidine 08/02/2016 21:10

Bonsoir Dany,
très beau texte !!! et ces photos que tu fais voir
avec les cailloux, belle pensée !!!!
Bonne soirée, bises

Quichottine 08/02/2016 19:08

Merci infiniment pour ce magnifique partage.
N'oublions pas que derrière le mot "migrant" il y a des êtres qui vivent et rêvent aussi, comme nous.
Passe une douce soirée. Bisous.

Martine 85 08/02/2016 12:04

Elle sont très belles ces BD en cailloux des migrants. La première est très gai. Un très beau texte. Belle semaine et bisous Dany

denise 08/02/2016 10:50

Ne craignons pas le poids des pierres / Ne craignons pas la dureté du sol / Et l'immensité de la terre sera témoin de notre effort / Car si la terre et nos mains sont solides, nos maisons seront hautes / Tous unis, d'un même effort, nous auront vaincu la mort. (voir Kléber pour la musique).

Ionard 24/05/2016 09:38

Bonjour Sylvia. "Chant des villes nouvelles",paroles et musique de Jacques Besse (1921-1999), hymne chanté en 1947 dans les mouvements de jeunesse issus du PCF (Vaillants et Vaillantes et UJRF) : "Ne craignons pas le poids des pierres / Ne craignons pas la dureté du sol / Et l'immensité de la terre sera témoin de notre effort./ Car si la terre et nos bras sont solides, nos maisons seront hautes / Tous unis d'un même effort nous aurons vaincu la mort / Vois le printemps qui nous devance, il faut bâtir sans perdre un seul instant, nous ferons par toute la France fleurir la pierre et le ciment. Ville nouvelle notre amie, fruit de nos bras et de nos cœurs, sois l'image de notre vie, le garant de notre bonheur". (j'ai la musique sur papier mais je ne sais pas la transmettre)
A suivre... si vous êtes intéressée nous vous enverrons les notes de musique

DENISE 23/05/2016 18:18

Bonjour Sylvia. "Chant des villes nouvelles",paroles et musique de Jacques Besse (1921-1999), hymne chanté en 1947 dans les mouvements de jeunesse issus du PCF (Vaillants et Vaillantes et UJRF) : "Ne craignons pas le poids des pierres / Ne craignons pas la dureté du sol / Et l'immensité de la terre sera témoin de notre effort./ Car si la terre et nos bras sont solides, nos maisons seront hautes / Tous unis d'un même effort nous aurons vaincu la mort / Vois le printemps qui nous devance, il faut bâtir sans perdre un seul instant, nous ferons par toute la France fleurir la pierre et le ciment. Ville nouvelle notre amie, fruit de nos bras et de nos cœurs, sois l'image de notre vie, le garant de notre bonheur". (j'ai la musique sur papier mais je ne sais pas la transmettre)

Aubertin Sylvia 22/05/2016 18:40

"Ne craignons pas le poids des pierres"... justement je suis à la recherche de cette chanson. Pouvez-vous m'en dire plus ?
Merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents