Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Anémone rebelle

Publié par Ionard sur 13 Avril 2016, 23:22pm

Catégories : #Le jardin de la Grande Ourse

Anémone rebelle

A tout elle se plie

Au temps et à l'oubli

Au vent et à la pluie

La pierre lui fait un abri

Et pourtant si mal lotie

Au pied d'un bois pourri...

Ah ah j'ai réussi........alors souris!

Et tout est vrai! J'avais planté ces anémones il y a bien trois ans, contre la pierre et au coin d'un semblant de terrasse en bois qui s'effrite de tous côtés!

Si on la voit, on évite de lui marcher dessus mais elle est vraiment mal placée!

Commenter cet article

Roguidine 27/04/2016 00:19

Coucou Dany,
Oh ben oui je suis passée devant la mairie je l'ai même prise en photo que je mettrai plus tard sur mon blog !! en effet il n'y avait personne dans les rues, mais je parle de Gourdon Murat , pas Gourdon tout seul ! ce n'est pas le même village ?
Bon, tu as des soucis avec ton ordi ? je suis incapable de le réparer seule moi, je n'y connais rien , je fais appel à une personne compétente !!!
Je te souhaite un bon mercredi, bises

Dany 27/04/2016 09:09

Gourdon ou Gourdon-Murat, c'est le même village!

Monique 24/04/2016 10:54

les fleurs poussent parfois n'importe où, ce sont celles que je préfère !

marine D 15/04/2016 08:00

Nous avons loué l'anémone et elle le mérite elle est si charmante !
Bisous Dany

Quichottine 14/04/2016 10:27

Ton anémone est très jolie... et ton poème aussi. :)
Les fleurs s'adaptent et j'adore leur capacité à pousser n'importe où. :)

Passe une douce journée Dany.
Bisous.

Cricri 14/04/2016 10:23

Bonjour Dany, Les rebelles, ce sont justement celles que je préfère.
En ce moment, je laisse pousser des marguerites sauvages dans l'herbe et je demanderai très gentiment à mon fils de bien les contourner. A l'automne, il avait tondu les cyclamens de Naples au pied du bouleau. Ils repoussent, heureusement. Michel contournait même les violettes.
Il serait bien temps que les beaux jours arrivent et soulagent nos vieilles douleurs et nos douleurs de vieilles !
Je t'embrasse. Passe une bonne journée.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents