Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Sur les traces de Bordes de Bonnefond

Publié par Ionard sur 2 Mai 2016, 00:38am

Catégories : #Résistance

Sur les traces de Bordes de Bonnefond

Sur la trace des Bordes de Bonnefond

En ce 1er mai, 72 ans après le massacre des Bordes de Bonnefond, l'émotion est toujours aussi palpable, aux premières notes du "Chant des Partisans" qui scandent les pas d'un public toujours aussi nombreux, en montant le chemin qui mène à la clairière et aux ruines du village incendié.

Autour de Jean-Luc Jouchoux, maire de Bonnefond, de Raymond Vergne, dernier témoin de ses frères d'armes FTPF et président de l'ANACR-Bugeat, des porte-drapeaux de la commune, de l'ANACR (Bugeat, Meymac-Sornac, Egletons) et de la FNACA, du représentant de la gendarmerie de Bugeat, on notait la présence de Christophe Petit, conseiller départemental et des élus de 7 communes. Après l'allocution de M. le maire suivie d'un moment de recueillement, c'est Dany Clémenceau, au nom de l'ANACR, qui a retracé cette page d'histoire : "...

Témoignages d’Edouard Bécot et Joseph Vacher (1975)

« 5 mai, avant le jour, une colonne de camions allemands arrivent à Pradines. Aussitôt plusieurs « légaux » partent à travers bois et champs alerter le maquis. Le camp espagnol Cadras, situé plus haut que Senèjoux est alerté à temps, et les maquisards de la M.O.I(main d’œuvre immigrée) décrochent en combattant: aucune perte.

Le camp de notre détachement Claude LALET, qui compte 25 hommes, est situé à 7 kilomètres à travers montagnes, aux Bordes de Bonnefond. Les Allemands bien renseignés, et au nombre d’une centaine, ne mettent qu’une heure pour arriver jusqu’à notre camp, où nous dormons, fatigués par les deux jours de marche que nous venons d’effectuer depuis Vigeois. (Bonnefond est situé à 40 km à vol d’oiseau de Vigeois, le double en empruntant les chemins.)

René DUMAS est au poste de garde. A cinq heures du matin il entend des bruits insolites, mais ne peut rien voir car il fait à peine jour et un épais brouillard recouvre les alentours. Il descend vers le hameau alerter les hommes qui s’y trouvent, et en particulier Roger LAVIEILLE, chef du détachement.

C’est alors que la fusillade éclate: les Allemands sont de tous côtés.

Charles TERRACOL court vers le village mais un tir de mitrailleuse l’abat, le blessant mortellement. Dans le petit bois, c’est Lucien NIARFEIX qui tombe. René DUMAS est blessé d’une balle explosive dans le bras. Roger LAVIEILLE et Louis BROUSSE sont faits prisonniers.

Nous-mêmes, avec les hommes du détachement, dormions à un kilomètre de là, dans une sape creusée dans un bois. La fusillade nous réveille. Nous sortons en toute hâte, et cherchons à savoir ce qui se passe. Lorsque les coups de feu cessent, nous comprenons que nos camarades ont succombé. Nous quittons les lieux. Le soir, à la nuit, nous descendons au village des Bordes pour voir ce qui reste. Tout a brulé. Nous passons à côté de nos deux camarades sans les voir.

André LAVAL trouvera lui aussi la mort aux Bordes.

Roger LAVIEILLE mourut à Dachau. René DUMAS et Louis BROUSSE en revinrent vivants."

Leurs voix ne doivent pas s'éteindre et ce que les résistants nous ont légué en héritage ne doit pas disparaître, surtout en ces temps de doutes et de remise en cause des valeurs pour lesquelles ils ont lutté et donné leur vie. C'est la raison d'être de l'ANACR qui sollicite votre adhésion et vous invite à participer à la Journée nationale de la Résistance le vendredi 27 mai à 18 heures, devant le foyer rural de Bugeat. Le livre "Témoignages sur la Résistance dans le canton de Bugeat" qui vient d'être réédité sera disponible à cette occasion (prix : 20 €).

Article de Denise Brédimus à paraître dans l'ECHO

Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Sur les traces de Bordes de Bonnefond
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 03/05/2016 15:45

Comme toujours un émouvant hommage et un très beau reportage.
Merci, Dany.

Roguidine 02/05/2016 09:24

Bonjour Dany
Ah ces guerres, c'est quand même malheureux !!!
on est sur terre pour toujours se battre!!
Quelle vie !!!
Bonne journée, bises

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents