Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Théâtre à Gourdon-Murat le 6 avril 1941

Publié par Ionard sur 26 Novembre 2016, 23:44pm

Catégories : #Généalogie

Les plaideurs de Racine

Les plaideurs de Racine

Extraits du livre de Marcel Viossanges 'Balade dans le Vieux Gourdon" p 103 et 104
"Léon Bonnefond défendait des valeurs morales des plus honorables et se faisait une haute idée de la France. Il se montrait très préoccupé de l'état misérable dans lequel notre pays sombrait, inexorablement, du fait de l'occupation sauvage de l'armée allemande.
Malgré la guerre et peut être en raison de celle-ci, certaines activités s'étaient révélées nécessaires, tant pour créer un climat psychologique que pour répondre à des attentes ou à des besoins matériels ou moraux de concitoyens victimes de ces évènements.
C'était le cas des prisonniers de guerre mais aussi de leurs épouses esseulées qui,impatiemment, attendaient avec anxiété leur retour au foyer.
Léon avait assuré de sa contribution sans réserve la réussite de ces entreprises.
Ainsi, dès 1940, la jeunesse du village, dans un élan aussi spontané qu'émouvant avait pris conscience qu'il était de son devoir d'apporter un peu de joie et de chaleur humaine, un souffle d'espoir, aux soldats de la commune qui-comme deux millions d'autres Français - se morfondaient, au-delà de nos frontières, derrière les barbelés allemands.
Pour cela, pendant près de trois années, les garçons comme les filles, avaient consacrés leurs loisirs et, pourquoi ne pas le dire, leurs talents, à l'organisation de séances théâtrales, afin de recueillir les fonds nécessaires à l'envoi périodique d'un colis de victuailles et de douceurs à chaque "Kriegsgefangener" de la commune.
.........
C'est dans l'école qu'avaient lieu les représentations. Une scène, fabriquée à l'aide de trétaux solides et de gros madriers était mis en place, puis démontée à chaque fois.
L'orchestre était composé d'un accordéoniste, d'un violoniste et d'un pick up, sur lequel on passait des "78 tours" glanés; ça et là, partout où l'on pouvait.
La salle était toujours pleine à craquer. On jouait à "guichets fermés".
Des spectateurs il en venait de tous les coins de la commune mais aussi des localités environnantes. On se produisait deux fois par an, au printemps et à l'automne. Il fallait trois séances, une le samedi soir et deux le dimanche. Sur sa lancée, la troupe se déplaçait parfois dans des villages voisins. Ainsi des extraits du Bourgeois gentilhomme furent-ils joués à Pradines, puis à Bugeat.
Au cours de chaque séance, des lots collectés auprès de généreux donateurs étaient vendus aux enchères. Adjugés au derniers enchérisseurs,après des mises à prix cumulatives qui décuplaient bien souvent leur valeur intrinsèque, ils constituaient une source non négligeable de moyens financiers. Les enchères connaissaient un succès exceptionnel.
Imaginez l'attrait que pouvaient avoir, durant ces années de restrictions: un paquet de cigarettes, une bouteille de Salers, un peu de sucre ou de vrai café."

Photos prêtées par Jacqueline Vinatier et Jacques Drouillac fils de Lucienne Bonnefond

J'ai mis des noms sur les acteurs avec l'aide de Jacques Parel et Eliane Thomas-Brette ( la fille de Marguerite) 

Jacques me parlait encore aujourd'hui de cette fameuse fête du 20 septembre 1925 racontée par sa mère qui était demoiselle d'honneur de la rosière!

Eliane , alors qu'elle avait beaucoup dansé avec Lucienne, n'était pas sur la photo  parce qu'elle était malade ce jour là et avait été remplacée par deux petites parisiennes réfugiées (Jacqueline et Jeanine)

Il y avait à cette époque beaucoup de jeunesse, jeunes qui avaient fui la zone occupée tels Pierre et Henri.

Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941
Théâtre à Gourdon-Murat le  6 avril 1941

Commenter cet article

Quichottine 08/04/2017 09:49

Merci pour ces superbes souvenirs, l'Histoire parle peu de ces moments de partage.
Les photos sont très belles et les documents importants.
C'est génial, Dany.
Bisous et douce journée.

denise 27/11/2016 19:12

Beau travail de transmission. "Que sont mes amis devenus ?" Ils vivent encore dans notre mémoire.

DD 27/11/2016 11:15

Tu dois être contente quand tu retrouves de tels documents
Bon dimanche Dany, bises

Martine 85 27/11/2016 06:39

Bravo pour ton article bien documenté sur l'histoire de ton village. C'est touchant. Bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents