Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Lo drach du Saut de la Virole

Publié par Ionard sur 27 Janvier 2017, 11:04am

Catégories : #Gourdon - canton et environ

Lo drach du Saut de la Virole

Le drach
"C'est une chose à remarquer,observa la Chambelaude au début de ce récit,- que les petites gens de l'air,de l'eau,les fées,le drach,les lutins,enfin,ceux d'une autre espèce que nous,lorsqu'ils s'occupent de nos affaires, prennent toujours le parti des pauvres et des malheureux contre les puissants et les riches; et qu'ils remettent les choses dans le bon droit, donnant fortune au misérable, honneur et gloire à l'homme de rien; faisant reines les bergères; ne jouant que des tours aux méchants; fournissant enfin sa revanche au pauvre peuple, et cela bien longtemps avant la Révolution française. C'était comme en attendant."
Pour cette légende c'est le lieu où elle se déroule qui est particulier.
" Vous devez avoir entendu parler du moulin de la Milatière,à près de deux lieux d'ici? Un endroit joli, mais un peu triste. La Vézère y est plus profonde; les coteaux plus hauts et plus roides;les uns couverts de bois; les autres pleins de rochers, où se penchent les sorbiers et les bouleaux.
Le moulin est bâti au-dessous d'un saut de quinze pieds que fait la Vézère, et la gorge est si resserrée à cet endroit; qu'en grimpant un sentier, parmi les coudriers; les églantiers et les aunes, sur de blocs de roches, qui s'avancent, on arrive au-dessus de la cascade, pour la regarder tomber. C'est chose belle à voir cette lame luisante ,fine,un peu recourbée; on dirait un grand hoyau. Et voilà du temps, depuis que le monde est monde,que ce hoyau bêche toujours au même endroit,de sorte que,sous l'écume blanche et tournoyante, se creuse un gouffre profond,un gouffre de mort. Nuit et jour, et surtout la nuit, s'entend le bruit de cette eau glissante.C'est une des raisons pourquoi ce lieu de la Milatière ne ressemble point à un autre. On s'y sent pris par quelque chose, un je ne sais quoi, qui rend languissant et met dans la tête cent rêvasseries, desquelles on aurait envie de pleurer plus que de rire, et qui pourtant plaisent au coeur et vous retiennent là. C'est ce qui s'appelle un charme; et,en effet, le drach, les lutins et les follets aiment à demeurer dans un lieu semblable, et il s'y passe plus de choses étranges qu'ailleurs.
L'ancien meunier s'y noya, un vieil avare, dont les héritiers, vendirent à Jean Biroux, du village voisin des Pioches, lequel, bientôt après, épousa Marianne Chalux, une belle fille toute jeune;elle n'avait pas plus de seize ans."
Je ne vous en dirai pas plus.... la légende est beaucoup trop longue mais ressemble un peu à ce que l'on connaît!
La Marianne Chalux, devenue veuve et riche fera des mains et des pieds pour plaire au beau et jeune meunier Pierille qu'elle avait loué à la foire à Chamberet.  Mais lui n'a d'yeux que pour la jolie Miette servante au moulin.
Marianne jouera un tour pendable à Miette, l'accusant injustement de lui avoir volé draps et chemise lors de la grande bugeade! Mais elle sera bien punie et rencontrera le Drach qui la laissera pantelante et abrutie au bord du gouffre; 
 "Car c'est un vol encore plus grand que de prendre l'honneur du pauvre que le bien du riche".
C'est le Saut de la Virole que décrit ici André Léo bien connu des randonneurs. Il y eut un moulin un peu en dessous, et même un lieu dit s'appelle "Le Pré du Moulin"
J'ai vraiment aimé ces 3 légendes corréziennes contées par la Chambelaude et retranscrites vers 1870 par André Léo.
Le drach est le mot occitan pour le dragon!

Et cette pierre sur le chemin du saut de la virole photographiée par Patrick Laval provient peut être bien du moulin de la Milatière!!!!!

Lo drach du Saut de la Virole

Commenter cet article

PIERRANNE 27/01/2017 20:50

Ma fille et petite fille sont passionnées de lutins et autres elfes. elles auraient adoré cette légende car au fond (ou plus tôt au début) il y a toujours une "vrai" histoire de "gens" (du genre humain je veux dire!), tu crois pas?
Bises et faites de beaux rêves. Pierre est parti à sa répèt' de théâtre et les chats se tiennent encore au chaud!

Quichottine 27/01/2017 14:07

Un lieu magnifique et très surprenant... je ne connaissais pas du tout.

Cela ne m'étonne pas que tu aies aimé ce texte. Ce que tu cites me plaît beaucoup.
Bises et douce journée.

Roguidine 27/01/2017 13:45

Bonjour Dany,
Je n'ai pas le temps de lire, trop long, je repasserai,
je l'ai fait le circuit de la virole, c'est magnifique, même à refaire !!
elle est sur mon blog d'ailleurs
Bonne journée, bises

Nina 27/01/2017 12:42

Vite la suite

Martine 85 27/01/2017 11:27

Les passages que tu cites sont tres bien ecrits et donnent enviecd'en savoir plus
Magnifique cascade et étonnante pierre
Bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents