Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Facteur de campagne

Publié par Ionard sur 19 Novembre 2018, 00:16am

Catégories : #Guerre de 14-18, #Hommes et femmes de Gourdon

Facteur de campagne

Quelques photos des facteurs de cette époque

Photos du Musée de La Poste

Pour prolonger l'histore des Gourdonnais dans la Grande Guerre je vais vous parler de deux Jean-Pierre!

Tous deux ont fait la guerre  de 14 et ont été grièvement blessés.

De retour au pays ils ont pu bénéficier d'emploi aux P.T.T. réservé aux mutilés de la Guerre.

 

Extrait du livre de Marcel Viossanges "Balade dans le vieux Gourdon"
Parlant de son père Jean-Pierre

Je n'ai malheureusement pas trouvé de photo où il était en tenue de facteur!

Jean-Pierre est avec sa femme et deux de ses enfants.

" Né en 1897, il avait tout juste atteint ses dix huit printemps lorsqu'il fut appelé sous les drapeaux et envoyé au front. Dès 1916, il fut grièvement blessé à la bataille de Verdun.Son état nécessita une très sérieuse amputation partielle du pied droit qui entraîna un handicap physique définitif....
Ayant appris le métier de cordonnier durant sa période de rééducation à l'Armée, mon père exerça cette profession assez longtemps, mais son activité principale fut celle de facteur des P.T.T., poste qu'il obtint dans le cadre des emplois réservés et auquel il se consacra jusqu'à sa retraite en 1958.
 

VIOSSANGES, Jean-Pierre
Profession : cordonnier - facteur
Naissance : 14.2.1897 - Las Peyras Commune de Gourdon-Murat
Fils de VIOSSANGES, Jean (1851-1918) et de BONNEFOND, Catherine (1856-)    
BROUSSOULOUX, Marie-Louise
Profession : responsable agence postale de Gourdon
Fille de BROUSSOULOUX, Jean dit Emile  (1868-1932)et de NONY, Cécile  
Mariage 27.10.1923 - Murat  Cne Gourdon-Murat

8 ENFANTS

Classe 1917 - Matricule 246 - soldat au 173 ème RI
Arrivé au corps le 10 janvier 1916
6 mars 1916 grièvement blessé à la bataille de Verdun et évacué . 
"Amputation partielle du pied droit qui entraîna un handicap physique définitif."
 

"La tournée postale couvrait deux communes Gourdon et Lestards. Il la partageait avec Jean Pierre Négrerie, lui aussi blessé de guerre. Mon père assurait la desserte de Gourdon et de quelques villages de la commune de Lestards: Nespouls,La Bussière, Le Madegal et Coissac.Son collègue ,quant à lui, se rendait au Bourg le Bec, à Murat, à Lestards et dans quelques autres hameaux épars.
Leurs périples s'effectuaient à bicyclette, sauf certains jours d'hiver où les importantes chutes de neige de l'époque les obligeaient à se déplacer à pied. Imaginez un instant les difficultés qui étaient les leurs, surtout lorsque les températures descendaient à - 10 ou - 15 degrés."

NÉGRERIE, Jean-Pierre
Profession : facteur
Naissance : 20.6.1896 - Lauve Commune de Saint-Hilaire-les-Courbes
Décès : 18.7.1964 (68 ans) - Gourdon - Murat
Fils de NÉGRERIE, Léger (1865-) et de LAVAL, Marie (1868-)

Le 15.9.1923 il se marie avec  RAZET, Maria à Murat 
Naissance : 22.1.1905 - Gourdon - Murat
Fille de RAZET, Guillaume (1878-1959) et de COUNIL, Catherine (1881-?)


Classe 1916 - Matricule 208
Parti aux armées le 15 mai 1916 . Soldat au 133ème RI
Evacué blessé le 18 juillet 1918 au combat de Hautevesnes (Aisne)
Blessure de guerre/ plaie au crâne.
Citation:" Soldat courageux et dévoué qui a fait preuve d'un mépris absolu du danger en tirant à découvert sur l'ennemi qui avançait contribuant à l'arrêter dans la progression le 1er juin 1918"
- Croix de guerre  étoile de bronze
- Médaille militaire
"Soldat brave et plein d'entrain, a été grièvement blessé alors que debout sous un tir violent de mitrailleuses ennemis,il protégeait de ses feux le repli de ses camarades"
- Croix de guerre avec palme.

Soldats du 133ème RI 

J'ai le souvenir d'un monsieur très gentil, calme et toujours bienveillant. 

Les deux dernières photos sont à Jacqueline Vinatier, la nièce de Jean-Pierre Négrerie!

J'avais déjà évoqué le souvenir de la Tine ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dgidgi & Michel 19/11/2018 16:26

Ha tous ces facteurs, ils ont en ont surement à raconter, mais ... secret professionnel.
Belle série de photos anciennes
bisou

kimcat 19/11/2018 15:37

Bel hommage de ces 2 facteurs
Bisous Dany

Quichottine 19/11/2018 11:41

Je ne savais pas qu'il y avait des emplois réservés... mais c'est une bonne chose.
Merci pour ces photos anciennes, et pour ce nouvel hommage.
Bisous et douce journée.

DD 19/11/2018 10:44

Un bel Hommage, le premier était né la même année que mon grand-père paternel
Je me souviens bien du facteur qui passait à vélo dans mon village natal, avec sa besace ... et sa tournée était longue !!! il s'appelait Louis !
Aujourd'hui le mien ne descend pas de voiture, il roule sur le trottoir et tend le bras vers la BAL .... il fait un côté de la rue, puis l'autre !!! Vrai !!!
Bises Dany, bonne journée

danielle 19/11/2018 10:26

j'ai été facteur à Paris, quelques années plus tard (^-^)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents