Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Une Irlandaise sur le sol corrézien (2)

Publié par dany magnaval sur 12 Janvier 2014, 00:00am

Catégories : #Généalogie







      Le bruit si particulier des roues d’une charrette ne lui laissa aucun doute… quelqu’un montait la côte d’Arvis. Ce chemin avait été empierré il y a quelques années , tout ce qui roulait dessus faisait un bruit bien particulier…. d’un seul coup émergeant de la brume il découvrit l’étrange cortège. Il fut bien étonné de voir de fringants chevaux blancs et non des bœufs tirer l’attelage !


               C’était bien une  grande croix semblant tanguer à chaque virage qui était dans la charrette , ainsi qu’un groupe d’hommes qui semblaient la soutenir. Un enfant de chœur, ( François , Martial le reconnut tout de suite) ouvrait la marche de ce curieux cortège balançant mollement un encensoir devant lui…d’où cette odeur si particulière qui montait aux narines du petit berger.

« Per moun alme….que quo es aquo ».
Martial, le chien sur ses talons descendit de son rocher et s’approcha gentiment. Soudain à l’endroit où le chemin faisait une coudée bien avant le ruisseau de l’Echameil, le cortège prit la piste qui montait au Puy du Moulin, et s’arrêta très vite. Martial regarda longtemps tout ce monde s’activer autour de la croix. Et puis elle fut là, majestueuse comme un défi au temps et à la nature, plantée à tout jamais !

C’est alors que Martial aperçut une femme qu’il n’avait pas remarquée tout de suite. .. une petite femme tout de blanc vêtue qui s’avançait vers la croix et la touchait amoureusement. Sa robe de soie et de mousseline brodée lui donnait un air irréel. Et lentement elle  porta son regard au loin vers les plaines d’Arvis et s’arrêta net sur Martial qui pétrifié ne bougeait plus. Un tendre sourire se dessina sur le visage de la jolie dame et Martial la reconnut enfin…..



Mes sources :
- recherches personnelles au cimetière Montparnasse , à la mairie de Paris 7ème et à la mairie de Bugeat
- Revue Lemouzi juillet 2005 article de Pierre Gandois
- Le Pays de Bugeat dans l’Histoire tome 1 de R. Pérel
- Châteaux et maisons anciennes dans le Pays de Bugeat de R. Pérel
- La vie quotidienne en Limousin de Georges-Emmanuel Clancier
- Balade dans le Vieux Gourdon de Marcel Viossanges

Commenter cet article

Martine Eglantine 12/01/2014 06:31


Qui était elle cette jolie dame... Vite vite la suite. Bisous et bon dimanche

dany 21/01/2007 17:14

Ouf tu es là toi aussi .... merci Josiane! Je continue donc!BisesDany

josiane 21/01/2007 16:36

Coucou
Des histoires comme cela j'en voudrais tous les jours ...continue
Bises
Josiane

dany 20/01/2007 19:21

Heureusement que tu m'as mis un petit mot? je désespérais!:):) à me demander si ma p'tite histoire accroche les lecteurs!!alors pour toi je continue mais demain!

maeve 20/01/2007 18:20

la suite, la suite...
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents