Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Et roule ma poule!

Publié par Ionard sur 10 Décembre 2011, 01:32am

Catégories : #Animaux

Juste une image... je suis un peu à la ramasse en ce moment, pas trop le temps d"écrire un article et d'aller sur les blogs!

Deux toutous tous mignons dans le top case d'une pan lors de notre dernière balade en douceur angevine!

DSC03106-1N'oubliez pas vos parapluies!

Commenter cet article

oursonne libre 13/12/2011 22:43


ils sont adorables et pour infoi le parapluie ne servait a rien vu le vent Dany si a decoller, pourquoi pas


bisous

Alrisha 12/12/2011 23:29


Comme ils sont mignons ! Ils méritaient vraiment une photo ! Bisous et bonne semaine Dany !

DD 11/12/2011 18:56


ils sont trop mignons ... et habitués apparemment !


Bonne soirée Dany, Bises

Linda & Picasso ::0079::0071:: 11/12/2011 12:26



 


Bonjour ...l'hiver est bien là ici les pies se disputent les mangeoires avec les merles et les moineaux , Picasso ne quitte pas le coin du poele au bois et moi j'adore ma couette !


Pourtant pas encore de neige ...  j'ai connu une année comme ça froide et sans neige et elle a commencé a tombé juste a la fin de la nuit de noel ....


on verra cette année ....


vous allez dire que je vous saoule avec mes poésies ...en plus c'est même pas moi qui les écris :))


mais voilà pour un doux dimanche ....


Émile VERHAEREN


Recueil : Les douze mois


Décembre


(Les hôtes)

- Ouvrez, les gens, ouvrez la porte,
je frappe au seuil et à l'auvent,
ouvrez, les gens, je suis le vent,
qui s'habille de feuilles mortes.

- Entrez, monsieur, entrez, le vent,
voici pour vous la cheminée
et sa niche badigeonnée ;
entrez chez nous, monsieur le vent.

- Ouvrez, les gens, je suis la pluie,
je suis la veuve en robe grise
dont la trame s'indéfinise,
dans un brouillard couleur de suie.

- Entrez, la veuve, entrez chez nous,
entrez, la froide et la livide,
les lézardes du mur humide
s'ouvrent pour vous loger chez nous.

- Levez, les gens, la barre en fer,
ouvrez, les gens, je suis la neige,
mon manteau blanc se désagrège
sur les routes du vieil hiver.

- Entrez, la neige, entrez, la dame,
avec vos pétales de lys
et semez-les par le taudis
jusque dans l'âtre où vit la flamme.

Car nous sommes les gens inquiétants
qui habitent le Nord des régions désertes,
qui vous aimons - dites, depuis quels temps ? -
pour les peines que nous avons par vous souffertes.

Alain 11/12/2011 10:20


Bonjour Dany
Petit passage rapide pour voir ces jolis chiots et te souhaiter un bon dimanche
Bises
Alain

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents