Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Pour Colette

Publié par Ionard sur 6 Mai 2013, 07:35am

Catégories : #Généalogie

SDC11864-001
 
 
 
Sous le pont mirabeau coule le Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine.

Vienne la nuit, sonne l'heure
Les jours s'en vont, je demeure.

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit, sonne l'heure.
Les jours s'en vont, je demeure.

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va comme la vie est lente
Et comme l'espérance est violente

Vienne la nuit, sonne l'heure.
Les jours s'en vont, je demeure.

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé ni les amours reviennent
Sous le Pont Mirabeau coule la Seine.  
Guillaume Apollinaire 
 
 
Elle aimait venir sur mes pages pour retrouver  le pays de son enfance...elle ne viendra plus ..... mais pour moi elle sera toujours là.           

Commenter cet article

Martine 08/05/2013 22:08


Très belle journée avec les petites fille aujourd'hui, poney ce matin et cet après-midi voitures à pédales dans circut avec mini fuex et panneaux routiers. Le temps était incertains mais on en a
bien profité. Bises

Quichottine 07/05/2013 22:54


Un merveilleux hommage... Je crois que ceux qui partent ne nous laissent pas tout à fait.


Merci pour Colette, pour ce poème que j'aime, pour la musique qui le rend plus émouvant encore.


 


Je t'embrasse très fort... très très fort.


Prends bien soin de toi.

Martine 07/05/2013 21:31

 

Très fatiguée mais heureuse. C'est difficile de rentrer dans une maison où il y a rien ou presque et de l'aménager, il manque toujorus quelque chosse d'essentiel au début, maintenant on va
dire de nécessaire, on passe le temps entre les achats, le bricolage et un petit peu de temps en famille avec les petites. Je pense à mes amis du web. Bisous.

Denise Brédimus 07/05/2013 18:05


Merci Dany,je partage ton hommage si émouvant. Grâce à toi je relis Apollinaire dans "L'adieu'


J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends




Lire la suite sur : http://www.etudes-litteraires.com/texte-poetique.php#ixzz2ScgglAwC

Patrick 07/05/2013 14:20


Bel hommage à ton amie,


Amitiés Dany,

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents