Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Un dernier salut à André Ségurel

Publié par Ionard sur 2 Avril 2016, 09:19am

Catégories : #Hommes et femmes de Gourdon

Un dernier salut à André Ségurel

Le trente et un mars deux mille seize, à sept heures et quinze minutes est décédé Emile André Ségurel, retraité. Né à Veix en Corrèze le huit août mil neuf cent vingt-cinq

Fils de Jean-Baptiste Ségurel, décédé, et de Maria Brousseloux, décédée

Veuf d’ Irène Marcelle Orluc

Décembre 2014, nous étions tous réunis autour d’André pour dire un dernier adieu à Irène son épouse.

Aujourd’hui nous voilà à nouveau réunis pour accompagner André.

C’est avec beaucoup de tristesse mais aussi de fierté que j’aimerais évoquer avec vous la vie de Dédé, comme on l’appelait ! Une vie si pleine, si riche pour ce fils de la terre de Veix là où il était né, plus précisément au Naud.

Après une jeunesse laborieuse à cultiver la terre, il s’engage très jeune dans la Résistance lors de l’occupation allemande.Puis il s’installe en 1956 à Gourdon-Murat avec Irène et tiennent le seul hôtel-restaurant à Gourdon-Murat tout en exploitant leur ferme. Et bien vite la famille s’agrandit riche de trois enfants Gervais, Didier et Nathalie.

En 1970 ils deviennent propriétaires du café tabac restaurant Chèze.

Une vie active, riche, pleine…. André était compétent dans tellement de domaines. De cette vie de campagne où l’on peut taquiner la truite, traquer le sanglier, collecter les champignons, élever la belle limousine, cultiver son jardin, discuter politique, gérer la commune, recevoir les amis, être là pour ceux qui en avaient besoin….il était tout cela Dédé ! Une figure dans notre village !

Elu de la commune comme conseiller municipal pendant 30 ans de 1965 à 1995, il avait à cœur de contribuer à la vie de sa commune, n’hésitant pas à vendre du terrain pour des constructions nouvelles.

Gourdon-Murat devait vivre et s’agrandir.

Pour ses enfants, sa famille et ses amis il était toujours prêt à rendre service.

Il n’hésitait pas à s’investir et à contribuer aux fêtes du village ! On se souviendra longtemps de ce scieur de long qui savait manier la scie comme personne, du maquignon rabatteur hors pair qui savait reconnaître veau, vache, taureau à sélectionner.

Et ce parler dont il était le meilleur ambassadeur, la langue occitane dont il aimait dire que c’était du patois ! On aimait les entendre avec Irène discuter ainsi.

« Mas disa Irène, a barrat las polas ? Crese que non ! Son dévalat dins lo jardin !ah las garças ! an tot virat ! »

« mas qu'es pas vrai »

Leurs voix nous manqueront. Elles nous manquent déjà.

Après tant d’années de labeur, sa fin de vie sera plus difficile. La disparition d’Irène fragilisera cet homme qui avait tant d’allant. Très entouré par ses enfants, petits enfants il passera ces derniers mois à la maison de retraite de Bugeat.

Nous ne t’oublierons pas. Repose en paix Dédé.

Au nom de tout le village, de la commune, je voudrais ici exprimer ma profonde sympathie et présenter mes sincères condoléances à ses enfants, petits enfants et à toute la famille.

Dany Clemenceau-Magnaval

Combattant volontaire de la Résitance -  Conseil municipal 1989 - André et Irène en 2008
Combattant volontaire de la Résitance -  Conseil municipal 1989 - André et Irène en 2008
Combattant volontaire de la Résitance -  Conseil municipal 1989 - André et Irène en 2008
Combattant volontaire de la Résitance -  Conseil municipal 1989 - André et Irène en 2008

Combattant volontaire de la Résitance - Conseil municipal 1989 - André et Irène en 2008

Commenter cet article

Quichottine 03/04/2016 10:53

Tu lui fais là un très bel hommage. Je suis émue.
Les anciens partent, et ils nous laissent un grand vide que nul ne saura combler.
Merci pour tout, Dany.

guy 02/04/2016 15:19

Bel hommage!
Bravo et merci

Roguidine 02/04/2016 13:22

Bonjour Dany,
J'ai eu un doute, je me disais en lisant ton message ! mais ce n'est pas André !
c'est Jean !! et oui, je ne connais pas André mais le fameux Jean avec son accordéon,
je me souviens de : les fiancés d'Auvergne, bruyères Corréziennes ,paysan mon ami !!!
enfin bref, ce n'est peut être même pas de la même famille ? , en plusil est mort depuis 1978 ! hummmm , je viens d'aller voir sur internet !! une grosse erreur de ma part !!!
Bonne journée et bon dimanche Dany, bises

DD 02/04/2016 12:56

Un bel Hommage
Condoléances à la famille de ce Monsieur et à vous tous ses Ami(e)s qui allez le regretter bien sûr
Je me souviens du départ d'Irène et d'autant plus que c'est par une vidéo des oies d'Irène que j'ai connu ton blog ... je me trompe peut-être ....
j'ai évidemment compris la phrase en patois .... j'arrive du Limousin, je suis imprégnée fraichement mais bon de toute façon ça reste à vie !!!!
"mais dis donc Irène, t'as fermé les poules
je crois que non
elles sont descendu dans le jardin, ah les garces, elles ont tout retourné
mais c'est pas vrai !"
je sais pas l'écrire moi !!!
Bises Dany

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents