Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les potins de Ionard

Les potins de Ionard

Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L'histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 - guerre d'Espagne - Résistance. La cuisine que j'aime. Mes pinceaux. Balade en moto.


Une Irlandaise sur le sol corrézien

Publié par dany magnaval sur 11 Janvier 2014, 00:00am

Catégories : #Généalogie

 

 

 

Voici une histoire en 3 parties  publiée en janvier 2007. Je la publie à nouveau aujourd'hui pour donner des idées pour notre fête de juillet à Gourdon qui sera aux couleurs de l'Irlande.

 

 

Préambule
Confessions d’une brodeuse d’histoires
L’histoire que je vais vous conter m’a été inspirée par mes lectures et mes diverses recherches en généalogie.
C’est une histoire vraie mais que je raconte à ma manière. Comme les histoires que l’on raconte dans le  cantou, qui s’embellissent au fur et à mesure qu’elles se transmettent….tout ceci pour qu’elles franchissent à nouveau les lèvres d’autres conteurs pour des oreilles attentives.

17_04.06_036.jpg

              Un jour d’avril au début du Xxème siècle. Un air très frais enveloppait la lande et une brume légère s’élevait au loin au dessus de la Vézère. Un soleil timide dardait ses rayons sur les plaines d’Arvis mais Martial le petit berger avait les doigts tout engourdis. Pourtant ce matin il avait mis un autre gilet sous sa pèlerine et chaussait comme à l’habitude ses sabots en bois où La Tine avait mis un peu plus de paille. Il n’empêche qu’ il ne faisait pas chaud. Il avait fait passer ses moutons de l’autre côté du ruisseau de l’Echameil et les poussait vers le Puy du Moulin. Un peu plus haut se trouvait un gros rocher où il pourrait se protéger du froid. D’ailleurs Noirot le chien à l’oreille cassée connaissait ses habitudes. Dès que les bêtes furent arrivées sur les hauteurs le bon chien cala son arrière train contre le rocher et attendit son petit maître. Le troupeau allait rester un petit moment là et Martial pouvait souffler un peu. Il resta là à rêvasser, Noirot  couché à ses pieds .
          Soudain, le chien s’assit et commença à humer l’air et à gronder…. Pour sûr quelqu’un arrivait........Mais Martial ne voyait personne. Il grimpa sur le gros rocher et regarda vers la route en bas qui allait vers Bugeat. Il se frotta les yeux car il ne comprenait pas ce qu’il voyait. Bien sûr la brume ne s’était pas tout à fait dissipée et par conséquent il voyait mal… et pourtant c’était bien une croix qui semblait flotter dans l’air….

17_04.06_045.jpg

à suivre....

Mes sources :
- recherches personnelles au cimetière Montparnasse , à la mairie de Paris 7ème et à la mairie de Bugeat
- Revue Lemouzi juillet 2005 article de Pierre Gandois
- Le Pays de Bugeat dans l’Histoire tome 1 de R. Pérel
- La vie quotidienne en Limousin de Georges-Emmanuel Clancier
- Balade dans le Vieux Gourdon de Marcel Viossanges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 11/01/2014 13:41


Je ne vais pas chercher la suite dans tes archives mais l'attendre sagement...


J'aime beaucoup la façon dont tu commences l'histoire. :)

Martine Eglantine 11/01/2014 06:17


Tu as bien fait de rediffuser je ne m'en souviens plus. J'attends la suite avec impatience.... Bon samedi. BIses

Maeve 19/01/2007 15:25

 
J'attends la suite.... ;-)
Et mon mouton est tout content des compliments que tu lui as fait!!!

dany clemenceau 19/01/2007 09:20

Ok Tina ...bonne journée
Bizzzzzzzzz

Tina 19/01/2007 07:02

Je lis pas de suite exprès pour la lire tranquillement...bious

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents